Émeline («Mariés au premier regard»): «Mon passé sentimental est assez fort»

Émeline («Mariés au premier regard»): «Mon passé sentimental est assez fort»

INTERVIEW – Rencontrez cette femme de 28 ans qui aime se qualifier de «petite fille» et qui a abordé l’expérience du programme M6 avec ses rêves et son optimisme.

Le 4 avril, le cinquième épisode de la cinquième saison de «Mariés au premier regard» a révélé une compatibilité à 85% – selon l’analyse des tests de personnalité des deux experts du programme – Émeline et Frédéric. Célibataire depuis un an et demi à l’approche de cette expérience, la jeune Val d’Oise, professeur de droit du sol, se retrouve face à un double problème. Le premier, la séparation de ses parents qui a eu lieu il y a cinq ans, a provoqué un blocage chez cette jeune femme qui idéalisait la relation entre son père et sa mère. Le second est de trouver la personne appropriée et fiable pour imaginer une longue histoire.

“LIRE AUSSI -” Mariée à première vue “: une candidate deviendra enceinte 5 mois après son mariage

LE FIGARO. – Qu’est-ce qui vous a incité à vous inscrire à cette expérience très spéciale «Mariés au premier regard»? Émeline CHEVALIER. – Je suis ce spectacle depuis des années et j’ai toujours admiré l’approche des candidats. Je ne me suis inscrit que lorsque je pensais pouvoir trouver la bonne personne par moi-même. Mais à force d’échecs, j’ai commencé à tomber sur une annonce de casting. J’avais l’impression de n’avoir plus rien à perdre et j’adore essayer des choses folles. J’ai été contacté deux heures après avoir soumis ma candidature, c’était très rapide.

Avez-vous eu l’idée de vous confronter à une première expérience à la télévision et de briser votre anonymat? Au départ, je ne percevais que les aspects positifs et sincères de mon processus de recherche de quelqu’un qui me convenait. Ce n’est pas facile de travailler en présence de caméras, vous n’êtes pas encore à l’aise et naturel lors des premiers entretiens. Nous apprenons à nous engager puis à nous découvrir autrement, à nous voir et à nous entendre. C’est un peu bizarre de parler de votre vie privée avec des inconnus, mais vous vous intégrez et vous vous y habituez. J’ai tout fait pour un objectif précis et j’ai fini par trouver une certaine facilité. Les seules choses que je n’ai pas bien mesurées étaient les conséquences de la diffusion sur les réseaux sociaux. C’est surprenant.

Cela pourrait vous interrésser :   Balance ton post (C8) : Cyril Hanouna annonce déjà la fin de la saison, l'émission ne reviendra plus avant la rentrée

Avez-vous reçu beaucoup de messages après votre premier passage sur M6? Oui, j’ai vu beaucoup de commentaires négatifs. Pendant les trois premiers jours après la diffusion, je ne l’ai pas très bien vécu. Je ne pensais pas que j’obtiendrais cette image après quelques minutes dans la série. J’ai appris à tout mettre de côté et à ne prendre que le positif. Je suis en contact permanent avec Pascal de Sutter, l’un des experts. Il me donne de nombreux conseils pour bien vivre le moment.

«J’étais convaincu que les experts trouveraient quelqu’un qui me conviendrait et que j’irais à la mairie pour dire oui»

Émeline de “Mariés au premier regard”

Quel était votre passé romantique avant “Marié à première vue?” Mon passé romantique est assez fort, j’ai eu des relations très différentes. Tout le monde m’a donné quelque chose, même s’ils ont tous échoué. Quand j’avais 20 ans, j’ai déménagé en Angleterre avec mon premier amour, c’est la relation la plus importante que j’aie jamais eue. J’ai été déçu à plusieurs reprises par le mensonge et par les gens qui m’ont entraîné dans une jalousie malade. J’ai dû faire un vrai travail sur moi-même à ce niveau. Puis il y a eu le divorce de mes parents, il y a 5 ans, que j’ai mal vécu. J’ai créé un bloc. J’étais dans une relation, dans une relation sérieuse et stable, quand c’est arrivé. Du jour au lendemain, c’était comme si je n’avais plus de sentiments pour mon conjoint. J’ai tout arrêté, je ne pouvais plus le faire, je ne pouvais plus y croire … Je me demandais quel sens cela devait avoir avec quelqu’un pendant des années pour qu’à la fin tout s’écroule … , Je l’ai fait. Ne trouvez pas la personne qui me permettrait de surmonter ce traumatisme.

Votre principale difficulté est-elle de surmonter ce blocage ou de trouver la bonne personne? C’était les deux, j’avais besoin de trouver un moyen de sortir de ce bloc dont j’étais pleinement conscient. Les entretiens que j’ai pu faire avec les experts «Mariés au premier regard» m’ont beaucoup aidé. C’est la première fois que je mets autant d’efforts dans ma situation et mon expérience, je travaille dur sur moi-même pour avancer. Et je devais trouver cette personne fidèle et disposée à avancer avec moi sur le long terme, capable de me faire confiance. J’étais convaincu que cette personne existait, que mon prince charmant m’attendait quelque part et que le plus dur était de le trouver.

Cela pourrait vous interrésser :   Nabilla, son visage transformé par la chirurgie ? Ses fans dénoncent, elle monte au créneau !

Vous semblez idéaliser votre existence et rêver de perfection. Pouvez-vous imaginer une vie qui n’est pas aussi parfaite qu’un conte de fées? Oui, j’en suis pleinement conscient. Je suis un grand rêveur, c’est vrai que j’idéalise la relation que j’ai toujours voulu avoir. Je recherche ce côté passionné, j’ai besoin de quelque chose de très fort et de sincère qui durera. Je ne veux pas tomber dans la routine, avoir une relation très intense pendant quelques mois, puis ça tombe et puis stagne. J’ai toujours besoin que ce soit passionnant tous les jours et, oui, nous ne vivons pas dans un conte de fées. Tôt ou tard, nous nous retrouvons face à des choses très normales. Dans “Mariés au premier regard”, je laisse l’idée que je dois accepter une existence faite de ces moments.

Avez-vous pensé être déçu par l’homme que nous allions vous présenter? Non, car dès que Frédéric m’avait envoyé sa lettre pour m’informer de notre compatibilité et de notre mariage, je m’étais engagé à lui répondre le jour J à la mairie. Je me suis lancé dans cette expérience de «Marié à première vue» en ne considérant que le meilleur, avec confiance et optimisme. J’étais sûr que les experts me trouveraient quelqu’un qui me conviendrait et j’irais à la mairie pour dire oui.

Quelle a été votre première impression lorsque vous avez découvert Frédéric? Quand j’ai passé le rideau, je ne l’ai pas vu tout de suite parce que j’avais un caméraman devant moi qui me suivait dans le couloir principal. Dès que je l’ai découvert j’ai eu les yeux brillants, je l’ai trouvé très beau dans son costume et on a tout de suite eu une grande sensation entre sourires et compliments. Cela m’a soulagé de l’entendre dire de si belles choses sur moi parce que j’avais aussi peur qu’il ne m’aime pas. Le regard qu’il me lança, son sourire et ses paroles me rassurèrent.

Cela pourrait vous interrésser :   Royal: Meghan Markle «a fait tout son possible» pour venir avec Harry

“Mes expériences passées ont suscité la jalousie et la possessivité que j’apprends à contrôler aujourd’hui”

Émeline de “Mariés au premier regard”

Toi qui es un grand rêveur, comment as-tu rêvé de ta vie d’adulte quand tu étais petit? De la même manière qu’aujourd’hui je voulais être heureuse avec mes proches, trouver l’amour idéal qui dure, fonder une famille … J’ai eu une très bonne éducation dans une famille très unie. J’ai toujours idéalisé cette vie où nous construisons les choses ensemble, avançons et la transmettons aux générations futures. Même si mes parents ont divorcé, je garde cet idéal à l’esprit. Chaque histoire est différente, chaque relation vous permet de construire et d’en apprendre davantage sur vous-même. Mes expériences passées ont suscité la jalousie et la possessivité que j’apprends à maîtriser aujourd’hui. Mais aussi d’autres choses qui font de moi la femme que je suis aujourd’hui.

Quel est votre parcours professionnel? Il est varié et valorisant. Après un BTS en tourisme, j’ai repris mes deuxièmes études en esthétique. J’ai exercé plusieurs métiers et aujourd’hui je travaille dans le secteur de l’urbanisme. Parallèlement, j’exerce une activité artistique en maquillage. C’est mon évasion et mon passe-temps. Je fais aussi de la peinture et de la photographie. Cela me permet de libérer et d’exprimer tout ce qui me vient à l’esprit.

Que signifient vos différents tatouages? Le plus gros que j’ai sur mon bras avec des fleurs a une phrase allemande qui signifie “Nous préférons être des rêveurs”. C’est une petite dédicace à mon meilleur ami car nous sommes tous les deux de grands rêveurs. Et la phrase est en allemand car nous étions de grands fans du groupe Tokio Hotel! (Rires.) J’ai deux autres tatouages ​​liés à la musique, dont le logo du Tomorrowland Festival et le logo Avicii que j’ai toujours aimé. J’ai une passion pour les festivals, c’est une autre évasion.

»Suivez toute l’actualité de TV Magazine sur Facebook et Twitter.

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV