Malika, de Gages, à “N’oubliez pas les paroles” : “Je n’en reviens pas !”

Gageois qui a l’habitude de regarder l’émission “N’oubliez pas les mots”, animée par Nagui tous les soirs sur France 2, sera surprise lorsqu’elle aperçoit une candidate qui n’en a pas conscience: Malika Varennes.

Malika est née à Rodez il y a un peu plus de 36 ans et y vit depuis un certain temps. Elle a grandi à Gages et a ramassé tous ses adolescents. Sa mère Josy vit toujours au village, tout comme ses grands-parents Léonella et Julien. C’est peut-être son grand-père qui lui a donné le goût de la chanson, ayant déjà été musicien. Mais depuis l’enfance, Malika adore chanter. Les histoires de musique sont également susceptibles de compter sur son lit pour faire un don avec son excellente voix. Malika a une fois décidé d’étudier la guitare seule pour suivre son rythme et s’amuser.

Favorisant surtout sa mère et quelques amis, ils ont appris grâce à Radio Totem à assister au “Voice”, malheureusement sans résultats jugés satisfaisants. Pas déçue cependant, elle a participé à la première sélection “Don’t Forget Words” à Cahors. C’était en 2015. Elle n’a pas été élue. Vous savez, Malika n’abandonnera pas. Tant mieux pour elle car, après s’être inscrite en direct sur la même émission, elle a envoyé, comme demandé, un enregistrement vidéo de la sélection, puis a présenté un test vidéo qu’elle devait compléter., Chant, paroles de 20 chansons courtes de 30 minutes, leurs chansons allait des années 1930 à nos jours. Et c’est là que s’arrête le succès.

Le 3 février, Malika prend le contrôle du studio France 2, Plaine St-Denis à Paris. «J’ai été accueillie avec respect par un groupe très sympathique», a-t-elle déclaré. Après plusieurs séances d’enregistrement avec les autres candidats, il est finalement revenu. “Nous avons juste le droit de choisir nos chansons pour montrer notre arrivée sur le lieu. Il n’y aura pas de formation avec le groupe d’artistes avant. Vous avez été placé dans une baignoire. Je n’ai jamais connu un tel fardeau de toute ma vie, “dit-elle. . Comme elle excellait dans les chansons présentées, une petite erreur dans un court article («le» au lieu de «celui») l’a empêchée de se qualifier pour la finale.

Cela pourrait vous interrésser :   Touche pas à mon poste : une chroniqueuse de Cyril Hanouna achève PPDA, C8 peine à redécoller

«Je n’arrive toujours pas à croire que j’ai osé me lancer dans cette incroyable innovation», admet-elle. «Je n’ai pas peur de dire que je suis très content de ce que j’ai fait. Une chose est sûre, je vais essayer à nouveau. ” Avec une connaissance de près de 250 chansons, Malika travaillera donc plusieurs fois pour réussir là où elle a lamentablement échoué.

En attendant, Malika rejoindra Rodez pour y créer sa propre entreprise: une friperie.

Bravo Malika et merci d’avoir réalisé le rêve de Gagesese lors de cette soirée mémorable.

TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV