Acheteurs de Bitcoins: la prudence est de mise

Acheteurs de Bitcoins: la prudence est de mise

Le montant des fluctuations des prix du bitcoin reflète les vagues spéculatives au travail, motivées par les attentes d’achat dynamiques et les attentes extrapolées d’appréciation des prix.

L’analyse des fonctions monétaires montre que les crypto-monnaies doivent être considérées comme un instrument d’investissement plutôt que comme une alternative à la monnaie fiduciaire. Depuis le début de 2020, il existe des corrélations plus élevées entre le bitcoin, le cuivre, les actions et, plus important encore, une inflation équilibrée. L’ampleur des fluctuations de prix du bitcoin reflète les vagues spéculatives au travail, tirées par les attentes d’achat dynamiques et les attentes extrapolées d’appréciation des prix. Lorsque la valeur sous-jacente d’un instrument est très difficile à déterminer, voire impossible, et que les variations de prix à court terme sont multipliées par celles observées sur les marchés boursiers, la prudence est de mise.

Le jeudi 11 mars, un fichier jpeg de Beeple, un artiste numérique, a été vendu chez Christie’s pour 69,3 millions de dollars1. Avant la vente aux enchères, la maison de vente aux enchères a annoncé qu’elle accepterait le paiement en Ethereum, une crypto-monnaie récemment très appréciée pour son prix (exprimé en dollars), similaire au bitcoin.

Cet événement soulève des questions intéressantes sur le marché de l’art, l’utilisation des crypto-monnaies, l’impact de l’appréciation des crypto-monnaies sur le prix des actifs réels – œuvres d’art, voitures anciennes, immobilier, etc. – ainsi qu’une éventuelle corrélation avec les actifs financiers. Depuis leur lancement, la question de savoir si les crypto-monnaies ont les trois fonctions des monnaies traditionnelles a été débattue.

Le premier, l’unité de fonction de compte, soulève des doutes. L’utilisation de la crypto-monnaie, combinée à une monnaie traditionnelle telle que l’euro ou le dollar, obligerait les traders à afficher leurs prix dans les deux devises. Cependant, la forte volatilité du prix du bitcoin, par exemple, en dollars américains, suggérerait qu’il y aurait des variations quotidiennes des prix des produits. Les consommateurs peuvent avoir des difficultés à interpréter les prix des bitcoins, qui apparaissent à de nombreuses décimales après la virgule pour les petits produits. Actuellement, le bitcoin à lui seul coûte 47535 euros, donc un café d’une valeur de 3 euros serait affiché au prix de 0,000063 bitcoin, ce qui est difficile à interpréter.

  Bitcoin franchit un nouveau cap avec les 60.000 dollars

Pour la deuxième fonction, il est peu probable que le support d’échange soit un déterminant clé du développement des crypto-monnaies. Après tout, ils doivent être achetés avant qu’un achat puisse être payé. Par conséquent, pour effectuer ce type d’opération de manière récurrente, il est nécessaire de gérer les soldes de crypto-monnaie, ce qui pose la question de la qualité de ces devises en tant que réserve de valeur. Cette troisième fonction a deux aspects: l’aspect sécurité – les crypto-monnaies sont-elles conservées dans un lieu numérique sécurisé? – et l’aspect économique. Pour ces derniers, une réserve de valeur appropriée signifie que le panier de biens et services pouvant être achetés est stable dans le temps. Pour les devises ordinaires, cela suppose une inflation faible et prévisible – les banques centrales concentrent donc l’inflation sur les anticipations d’inflation d’ancrage – de sorte que l’érosion du pouvoir d’achat puisse être fortement couverte par des obligations de qualité2. Le prix réel du bitcoin – le rapport de son prix en USD à l’indice américain des prix à la consommation – a fortement changé ces dernières années; C’est-à-dire que le panier de biens et services pouvant être achetés avec un certain nombre de bitcoins varie considérablement.

Cela signifie que les ménages qui utiliseraient le bitcoin comme réserve de valeur principale auraient un risque de consommation énorme, c’est-à-dire qu’ils ne pourraient pas acheter le panier de consommation normal. Bitcoin ou «or numérique», comme on l’appelle parfois, comme le métal jaune, n’est pas une bonne couverture contre l’inflation. «En temps« normal », l’or ne semble pas être une bonne couverture contre l’inflation, qu’elle soit réalisée ou inattendue à court terme. Le métal précieux peut servir de couverture inflationniste à long terme. Cependant, le long terme peut dépasser l’horizon d’investissement ou l’espérance de vie d’un investisseur »3. Si l’on ne considère pas que l’on est à la veille d’une phase d’inflation galopante – qui ne répond pas au signal envoyé par les marchés financiers ou aux indicateurs d’inflation anticipée, basés sur des enquêtes – le risque d’inflation peut être couvert par des Évaluer les produits.

  Promotion économique: 220 entreprises étrangères sont arrivées en Suisse en 2020

Comme il ressort de l’analyse des fonctions monétaires, les crypto-monnaies doivent être considérées comme un véhicule d’investissement, plutôt qu’une alternative à la monnaie fiduciaire. Cependant, compte tenu du fait que, contrairement aux actions et aux obligations, elles ne confèrent pas de droit à des flux de trésorerie futurs, leur prix actuel dépend exclusivement du prix auquel elles devraient être achetées ou vendues à l’avenir.

Il est très difficile de répondre à la question des facteurs qui déterminent ces anticipations de prix. Les recherches montrent qu’il n’y a pratiquement pas de corrélation entre le taux de change bitcoin / USD et le taux de l’euro, du yen et du franc suisse par rapport au dollar4. C’est-à-dire que les facteurs qui déterminent le prix du bitcoin sont différents des facteurs monétaires traditionnels. Il montre également que les variables macroéconomiques traditionnelles ne jouent pas un rôle significatif, sinon les corrélations seraient plus fortes. Pour une analyse plus détaillée, nous présentons dans le tableau 1 la corrélation entre les variations hebdomadaires du prix du bitcoin en USD, le S & amp; P500, rendement des fonds à 10 ans, rendements des obligations américaines à haut rendement, points morts d’inflation aux États-Unis – la différence entre les rendements obligataires nominaux et les rendements obligataires indexés sur l’inflation – et le prix du cuivre.

La partie triangulaire supérieure de la matrice montre les corrélations depuis le début de 2017. Il existe une certaine corrélation entre le prix du bitcoin d’une part, et l’inflation et l’équilibre des actions d’autre part. Les autres corrélations avec le bitcoin sont très faibles. Fait intéressant, comme le montre le panneau du bas, les corrélations sont plus élevées depuis le début de 2020 entre le bitcoin, le cuivre, les actions et, en particulier, une inflation équilibrée. Cela suggérerait que les investisseurs se tournent vers le bitcoin lorsque les anticipations d’inflation augmentent. Il se peut également que les fluctuations jouent un rôle dans le sentiment des investisseurs, ce qui renforce la corrélation avec les actions.

  Le bitcoin: une monnaie, de l'or ou rien de tout cela?

Cependant, l’ampleur des fluctuations des prix du bitcoin reflète les vagues spéculatives au travail, motivées par les attentes d’achat dynamiques et les attentes extrapolées d’appréciation des prix. L’intérêt pour les médias (sociaux) peut renforcer cette dynamique, ainsi que le développement d’instruments financiers, tels que les fonds négociés en bourse (ETF), les futures (futures) et les options, facilitant la création d’emplois. Lorsque la valeur sous-jacente d’un instrument est très difficile à déterminer, sinon, et que les fluctuations de prix à court terme sont multiples de celles observées sur les marchés boursiers, il convient d’être prudent lors de la mise en place et de la gestion d’une exposition.

1 «Le fichier JPG se vend 69 millions de dollars, comme le rapporte« NFT mania »», New York Times, 11 mars 2021.

Les obligations nominales peuvent servir de couverture contre l’inflation anticipée et les titres indexés sur l’inflation peuvent être utilisés comme couverture contre une inflation imprévue. Avec une politique monétaire hautement équitable, l’intérêt des obligations nominales et indexées sur l’inflation en tant qu’outils de couverture de l’inflation, le cas échéant, est limité.

3 The golden dilemma, Claude B.Erb et Campbell R. Harvey, NBER Working Paper 18706, janvier 2013.

4 Le bitcoin est-il une vraie monnaie? Évaluation économique, David Yermack, NBER Working Paper 19747, décembre 2013. Les corrélations ont été calculées pour la période du 19 juillet 2010 au 21 mars 2014.

Sources :

[mashshare]

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV