Quantcast
Bitcoin : cette astuce pour échapper à la taxe sur les plus-values

Bitcoin : cette astuce pour échapper à la taxe sur les plus-values

Bitcoin : cette astuce pour échapper à la taxe sur les plus-values

Les revenus générés par les crypto-monnaies sont imposés par l’administration fiscale française (Crédit photo: © Visual Generation – stock.adobe.com)

Les plus-values générées par des cryptomonnaies sont soumises au prélèvement forfaitaire unique de 30%. Une taxe que les investisseurs peuvent facilement éviter grâce à une astuce.

Les plus-values générées par des cryptomonnaies sont soumises au prélèvement forfaitaire unique de 30%. Une taxe que les investisseurs peuvent facilement éviter grâce à une astuce.

Investissez-vous occasionnellement ou régulièrement dans les crypto-monnaies? Répondant aux noms de bitcoin, de dogecoin ou même d’éther, ces monnaies numériques sont à la hausse. C’est pourquoi depuis 2019, les bénéfices générés par les crypto-monnaies sont taxés par l’administration fiscale française. Mais une méthode simple peut éviter, ou du moins retarder, cette taxation. Elle est là.

Quelles sont les opérations en cryptomonnaies taxées ?

En 2019, le prix baisse: tous les gains en euros réalisés par les crypto-monnaies sont désormais soumis à la taxe forfaitaire unique. Une taxe fixée à 30% qui s’applique au montant de la plus-value générée, c’est-à-dire la différence entre la valeur d’achat et la valeur de revente.

Contrairement aux autres revenus d’investissement, les contribuables français n’ont pas la possibilité d’opter pour le barème de l’impôt sur le revenu, qui peut cependant s’avérer avantageux pour les ménages moins importés. Toutes les transactions de monnaie électronique doivent être détaillées dans un document spécifique chaque année. Cette liste exhaustive doit contenir chacune des opérations effectuées, tâche qui demande particulièrement du temps.

Passer d’une cryptomonnaie à une autre, bonne ou mauvaise idée ?

En revanche, si l’investisseur reste dans l’univers de la crypto-monnaie et revend son éther pour acheter du bitcoin, il ne le signalera pas à l’administration fiscale et ne sera pas taxé pour ces transactions crypto-crypto. Claire Balva, co-fondatrice d’un cabinet de conseil en crypto-monnaie appelé Blockchain Partner, précise: “Aujourd’hui, ce qui est imposé en France, c’est la plus-value lorsqu’elle est revendue en euros, par exemple. A une banque ou un compte de paiement.”

Cela pourrait vous interrésser :   Energies, Economie, Pétrole: La Revue Mondiale Mars 2021

Et c’est exactement là que l’astuce consiste à éviter de voir vos revenus baisser de 30% PFU: les pièces stables. Ces crypto-monnaies ont la particularité d’être indexées sur une monnaie traditionnelle, comme le dollar. Mais quelques produits basés sur l’euro commencent à émerger, par exemple le Lugh proposé via le courtier Coinhouse.

Grâce à un mécanisme de garantie, sa volatilité est très faible et permet donc de convertir des bitcoins, des dodgecoins ou des ethers en une autre crypto-monnaie, à la fois plus stable, moins risquée et surtout exempte de 30% de rendement unique.

Preuve du succès des stablecoins, environ 2 milliards USD, un stablecoin indexé en dollars, est échangé quotidiennement. Du côté de Lugh, le marché en est encore à ses balbutiements, mais il a néanmoins publié un beau spectacle depuis sa création le 18 mars 2021: plus de 6 millions de Lugh ont été créés. Le courtier Coinhouse voit ainsi environ 40% de ses transactions sur le marché de la crypto-monnaie effectuées via ce nouveau stablecoin. Et le courtier est également là: ne pouvant légalement conserver l’épargne en euros de ses clients, il peut toujours rire librement dans ses livres.

Sources :

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV