Economie : « L’enjeu est de faire demain la course en tête pour vendre sa technologie innovante et imposer ses propres normes au reste du monde »

Economie : « L'enjeu est de faire demain la course en tête pour vendre sa technologie innovante et imposer ses propres normes au reste du monde »

Tribune

Tribune

Professeur d’université en programme d’école de commerce

En réponse à la pandémie de Covid-19, l’économiste Emmanuel Combe explique dans un forum «mondial» qu’il existe un chemin étroit pour l’Europe vers une politique de souveraineté à la fois raisonnable et de courte durée. L’idée est d’être le meilleur dans quelques technologies disruptives.

Publié aujourd’hui à 5 h 00 Temps de lecture 3 min.

Tribune. A l’occasion de la crise due au Covid-19, qui a révélé notre forte dépendance vis-à-vis du reste du monde – que ce soit en termes de masques d’hier ou de vaccinations aujourd’hui – le mot «souveraineté» est entré dans le vocabulaire économique. Disons-le dès le début: cette idée n’appartient pas au registre habituel de l’économiste. C’est un vocabulaire assez politique: c’est un souverain qui exerce son pouvoir sur le territoire sans aucune restriction extérieure.

Si on transpose cette idée telle qu’elle est à l’économie, on aboutit à une vision que l’on peut qualifier de «souveraineté»: un pays serait économiquement souverain s’il réussissait à être indépendant des autres et à tout produire lui-même. Cette vision conduit à promouvoir une forme de protectionnisme généralisé ou, dans un sens moins radical, une fermeture des importations.

Basée sur la «légende du potager», cette démarche aboutit clairement: aucun pays n’a toutes les matières premières, toutes les compétences pour tout faire lui-même.

De plus, une telle stratégie serait économiquement inefficace: décomposer les chaînes de valeur qui permettraient de profiter des avantages comparatifs et des économies d’échelle de chaque pays.

Interventionnisme temporaire et ciblé

Interventionnisme temporaire et ciblé

Enfin, le rejet des importations à bas prix risque de saper ses propres exportations, qui intègrent des composants importés.

Cela pourrait vous interrésser :   La rareté du Bitcoin ferait son prix?

A l’opposé de cette première vision maximaliste, on retrouve une vision minimaliste qui assimile la souveraineté au seul bien d’un pays: c’est le pays souverain qui a un fort pouvoir d’achat, qui lui permet d’acheter aux autres. Tout ce qu’il ne produit pas lui-même. Cette vision conduit à promouvoir une politique de croissance basée sur l’ouverture à l’exportation de biens à forte valeur ajoutée, qui en retour permet d’acheter des importations à faible valeur ajoutée.

Cette souveraineté n’exclut pas la dépendance aux autres mais se nourrit plutôt d’une forte asymétrie de taille et de richesse entre les pays. Cependant, face à la Chine et aux États-Unis, une telle politique de puissance économique ne peut être mise en œuvre du jour au lendemain.

Entre ces deux visions polaires, il y a un chemin étroit vers une politique de souveraineté à la fois raisonnable et opérationnelle à court terme. Cela dépend d’une intervention temporaire ciblée sur quelques productions. Elle peut consister tout d’abord à faire face à notre travail en retard dans certains secteurs pour rééquilibrer le pouvoir de négociation avec d’autres pays, en poursuivant une politique industrielle de relance technologique.

Vous avez 37,43% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message apparaît sur l’autre appareil.

Parce que quelqu’un d’autre (ou vous) lit The World avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Cela pourrait vous interrésser :   Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

Comment puis-je ne plus voir ce message?

En cliquant sur “” et assurez-vous d’être la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici?

Ce message apparaît sur l’autre appareil. Ce dernier reste connecté avec ce compte.

Non Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV