Analyse politique vaudoise – Le renouvellement du PLR, désiré mais risqué

Analyse politique vaudoise – Le renouvellement du PLR, désiré mais risqué

A un an des élections cantonales, le parti n’est pas à son meilleur. Va-t-il se permettre de ne pas représenter Pascal Broulis ou Philippe Leuba?

Marc-Olivier Buffat, Jacqueline de Quattro, Pascal Broulis, Christelle Luisier et Philippe Leuba sur la place du Château suite à l’annonce de l’élection du syndicat Payerne et du Conseil d’Etat vaudois le 9 février 2020.

Le Parti libéral-radical veut se «renouveler», mais il ne peut plus se débrouiller seul après les élections locales. Le 28 mars, de nombreux responsables de sa ville ont mordu la poussière. Les six premières villes du canton sont désormais aux mains de la gauche. Le niveau communal où les radicaux et les libéraux ont régné pendant des décennies n’est rien de plus qu’un rappel. Et les élections cantonales battent leur plein.

Lire l’éditorial: PLR Against the Wall

Il y aurait un réel danger dans la maison, a déclaré Marc-Olivier Buffat. Le président n’exclut pas que le Grand Conseil s’incline vers la gauche en 2022. Il l’a dit à sa troupe lors du congrès du 31 mars. Ce changement serait une première dans l’histoire du canton. Ce serait la fin de la coexistence à la vaudoise entre un parlement à majorité de droite et un gouvernement à majorité de gauche. L’exécutif et le législatif seraient du même côté politique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Sources :

  Covid-19 : Emmanuel Macron tente de faire oublier les retards de la vaccination

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta