Le Grand Conseil bascule légèrement à droite – femmes majoritaires

Le Grand Conseil bascule légèrement à droite – femmes majoritaires

Cinq cent soixante-douze cas de discrimination raciale ont été enregistrés en Suisse en 2020. La plupart se sont produits sur le lieu de travail et dans le quartier. Comme ces dernières années, les Noirs ont été les plus touchés par le phénomène, avec 206 cas.

Des incidents racistes ont été observés principalement dans des espaces publics, des contacts avec l’administration et la police, ainsi que sur Internet, a ajouté dimanche la Commission fédérale contre le racisme (CFR) dans son rapport.

Le monde du travail reste le domaine le plus touché par les discriminations, avec 95 incidents recensés en 2020 par les 21 centres de conseil pour les victimes de racisme. Les victimes signalent des humiliations, des comportements désobligeants ou irrespectueux de la part des employés ou un traitement inégal des supérieurs.

Turban malvenu

Turban malvenu

Une élève est venue dans un centre de conseil pour faire l’objet de propos méprisants de la part du directeur de l’école primaire où elle effectuait un stage parce qu’elle portait un turban.

La réalisatrice en particulier a demandé à voir ses cheveux, lui a demandé si elle avait des problèmes de cheveux et lui a recommandé de se coiffer différemment. Après cet affrontement, la jeune fille a reçu l’ordre, sans justification, d’abandonner son stage.

Environnement proche

Environnement proche

Sur les 572 cas identifiés, 72 incidents liés ont été enregistrés dans le quartier ou dans le quartier. Les restrictions imposées dans la sphère publique pour lutter contre la pandémie ont conduit à une évolution des cas de discrimination dans la sphère privée, en particulier l’environnement proche du domicile.

Cela pourrait vous interrésser :   Nomination politique – Le choix de Levrat ne passe pas comme une lettre à La Poste

Une famille de réfugiés non accompagnés a déclaré avoir été harcelée par un voisin alors qu’elle emménageait dans un nouveau logement. Cette personne a parlé à plusieurs reprises de manière irrévérencieuse contre le musulman, insultant les enfants dans la cage d’escalier et accusant à tort la famille de faire des bruits à la demande de la police.

À la demande de la famille, le centre de conseil a envoyé une lettre au voisin contenant des informations sur les actes punissables en vertu du droit pénal contre le racisme, ce qui a amélioré la situation.

Discrimination multiple

Discrimination multiple

Après la xénophobie générale (304 cas), le racisme anti-noir (206 cas) et l’hostilité envers les musulmans (55 cas) étaient les motifs de discrimination les plus fréquemment cités. Dans près d’un quart des cas, les centres de conseil ont constaté davantage de discrimination.

Cela combine généralement la discrimination raciale et la discrimination fondée sur le statut de résident, le sexe ou le statut social.

Comparaison pas possible

Comparaison pas possible

En raison d’un changement dans la nomenclature de saisie, les résultats de 2020 ne peuvent être comparés à ceux des années précédentes, précise le CFR dans son rapport, également préparé par l’association humanrights.ch.

La présentation du rapport a en fait été révisée pour faire la lumière sur diverses questions liées aux groupes cibles. Afin de mieux considérer les cas de racisme ordinaire et les incidents de la sphère privée, les cas pour lesquels une motivation raciste ne peut être totalement exclue sont désormais inclus dans les cas de discrimination raciale.

Cet article a été publié automatiquement. Source: Ats

Cela pourrait vous interrésser :   La troisième vague est « loin d’être terminée », prévient Jean Castex face à des soignants épuisés

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV