Quantcast
Macron, bonapartiste du 21e siècle

Macron, bonapartiste du 21e siècle

Macron, bonapartiste du 21e siècle

Macron, Napoléon … Deux trajectoires fulgurantes, deux personnages qui croient fermement aux hommes providentiels et à la prédestination.

Un an avant l’élection présidentielle française, Alain Duhamel, sage observateur de la politique française depuis soixante ans, dresse le portrait d’Emmanuel Macron, qu’il qualifie d ‘”audacieux” au lieu d’ “imprudent”, même s’il avoue avoir hésité pour un depuis longtemps. les deux qualificatifs.

Pendant la crise des gilets jaunes, la bataille ardue pour les retraites, les formules inappropriées lancées trop souvent dans le canton, c’était Emmanuel le Hardi. Avec la crise sanitaire et les décisions de soudaineté absolue, d’ampleur et d’hétérodoxie qui ont dû être prises, il est devenu Emmanuel le Hardi.

Alain Duhamel décrit Macron comme “un bon partisan du XXIe siècle, car jamais sous la cinquième république le pouvoir n’a été aussi concentré entre les mains du chef de l’Etat”. Le parallèle avec Napoléon ne s’arrête pas là. “Le bonapartisme est avant tout une rupture, une ambition, une autorité, une incarnation. Sur chacun de ces points, Emmanuel Macron marque la boîte”, explique Duhamel. «Les deux sont venus d’une courte distance pour atteindre le sommet. (…) Deux trajectoires fulgurantes, deux personnages qui croient fermement aux hommes providentiels et à la prédestination. “

Les deux partagent également le même concept de pouvoir, qui ne doit pas être dilué mais concentré. “Au cœur de l’exécutif, l’autorité appartient au chef de l’Etat. (…) Avec Emmanuel Macron, il y a un Second Consul nommé Edouard Philippe ou Jean Castex et un Troisième Consul nommé Alexis Kohler.” Ce dernier occupe le poste. du secrétaire général de l’Elysée.

Cela pourrait vous interrésser :   Face au dégagisme, Emmanuel Macron tente d'échapper à l'image de « président du Covid »

A l’élection présidentielle de 2022, Alain Duhamel rappelle que depuis 1958, aucun président n’a été réélu, sauf après une expérience de cohabitation. À ses yeux, ce choix sera avant tout un face-à-face entre Macron et les «passions françaises», à savoir la méfiance enracinée du pouvoir, les critiques répétées du chef de l’État sortant, la colère provoquée par le style et les bizarreries de Macron. .

Duhamel prédit que tout se déroulera dans la dernière ligne droite par «peur». “Cela peut devenir de la colère contre le pouvoir ou doubler la prudence face à l’étranger.”

«Emmanuel le Hardi», Alain Duhamel, éd. de l’Observatoire, 284 pages, 20 euros

Sources :

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV