Plan 15 000 places de prison : Jean Castex en déplacement à Lutterbach

Plan 15 000 places de prison : Jean Castex en déplacement à Lutterbach

& # xD;

Mesdames et Messieurs,

& # xD;

Monsieur le maire de Lutterbach,

& # xD;

Messieurs, élus,

& # xD;

Messieurs, représentants de l’autorité judiciaire,

& # xD;

Messieurs, réalisateurs,

& # xD;

Je suis très heureux d’être ici avec vous aujourd’hui, au cœur de la Communauté européenne d’Alsace dont je suis venu, le 23 janvier, pour soutenir l’installation et, à travers elle, la renaissance de l’Alsace en tant qu’entité politique.

& # xD;

Me voici donc à nouveau ce matin en Alsace avec le Garde des Sceaux, Eric DUPOND-MORETTI, pour un moment aussi important de l’action gouvernementale, car il touche le cœur de l’Etat souverain et républicain et donc l’une des premières priorités de Notre politique: justice. Ce service public de justice, dont j’ai évoqué, dans mon discours de politique générale en juillet dernier, ma ferme volonté de lui redonner la place qu’elle mérite dans un état de droit démocratique. Et ce service public est aussi celui de l’administration pénitentiaire.

& # xD;

Le 6 mars 2018, à l’École nationale d’administration pénitentiaire d’Agen, le chef de l’Etat a prononcé des paroles fortes, que je tiens à vous rappeler: une nation est aussi jugée sur ses prisons. Aujourd’hui, c’est le Premier ministre d’un président qui a promis de repenser le sens et l’efficacité du châtiment dont vous êtes saisis.

& # xD;

Dans le même discours d’Agen, le Président de la République a annoncé 15 000 autres lieux d’emprisonnement. 7.000 d’entre eux ont été engagés sous l’autorité de mon prédécesseur et à ce titre je voudrais saluer Madame Nicole BELLOUBET, qui a réalisé la loi de 2019 sur la programmation et la réforme de la justice. Preuve, ici à LUTTERBACH, que ces engagements ont été tenus, puisque nous inaugurons un établissement modèle de 520 places. Je tiens à saluer le travail exemplaire réalisé par la Justice Real Estate Agency (APIJ). Ce centre est une grande réussite, et j’insiste sur ce mot, car on peut être condamné à la détention sans être laid. Son architecture se fond dans le paysage et assure la dignité de ceux qui y purgeront leur peine, dans le respect de l’environnement. Cette prison n’est pas seulement un grand chantier, c’est aussi le visage concret de la politique pénale et de la prison du Gouvernement.

Cela pourrait vous interrésser :   Coronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 11 avril

& # xD;

S’adressant aux chefs des tribunaux et des juridictions le 22 octobre, j’ai déjà dit que le développement du droit est sans aucun doute nécessaire, mais que nous devons avant tout être liés à l’effectivité des lois et donc de la procédure pénale. Vous connaissez l’arrêt BECCARIA: “c’est sur la certitude du jugement et non sur sa sévérité que se fondent l’efficience et l’efficacité de la justice”. Ces mots, écrits en 1746, sont plus que jamais d’actualité.

& # xD;

Face à l’augmentation de la violence et à toutes sortes de violations de la loi républicaine, nous devons nous assurer que toute la chaîne, de la prévention essentielle à l’emprisonnement nécessaire, fonctionne efficacement. Et nos citoyens attendent légitimement de nous de réels progrès.

& # xD;

Ils doivent regagner confiance en la capacité de la justice de les protéger, mais nous ne pouvons exiger plus d’efficacité sans lui donner les moyens de le faire, sans revoir les organisations, sans poursuivre et renforcer la transformation de son patrimoine immobilier., Sans consolider notre système carcéral, sans renforcer notre protection juridique des jeunes.

& # xD;

En arrivant, j’ai donc fait de la justice une priorité de l’action gouvernementale: je me souviens ici que l’augmentation de 8% du budget de la justice cette année est une augmentation historique. Et nous continuons en 2022. L’incarnation de cette priorité a un nom et un visage: celui d’Eric DUPOND-MORETTI qui met tout son talent et sa détermination, tous deux sans modération, dans l’environnement.

& # xD;

Pour combattre pas à pas le terrorisme, la violence, la traite, la délinquance et l’incivilité sous toutes leurs formes, il est évidemment nécessaire de renforcer les forces de sécurité intérieure – et c’est ce qui sera fait. 10 000 postes de police et de gendarmerie comme confirmé publiquement hier par le président de la République. Nous devons également agir dans le domaine de la prévention et de l’éducation, principalement dès le plus jeune âge. C’est ce que nous avons fait notamment en divisant les classes primaires. Mais ces efforts essentiels resteront en partie vains si la justice publique – malheureusement historiquement beaucoup moins prospère que dans de nombreuses démocraties comparables à la nôtre – ne dispose pas de moyens suffisants pour mener à bien sa haute mission.

Cela pourrait vous interrésser :   Nicolas Sarkozy est jugé à nouveau devant les juges mercredi

& # xD;

L’une des premières réalisations concerne la justice locale, qui vise à répondre aux actes de délinquance qui ruinent la vie quotidienne de nos citoyens.

& # xD;

Je partage, avec le garde des sceaux, la conviction que la confiance des Français dans l’État pour les protéger de l’insécurité commence par une réaction systématique à la petite délinquance. C’est le sens de la loi récemment adoptée pour renforcer l’efficacité de la justice locale et de la réponse pénale, permettant de mieux punir les délits du quotidien tels que les tags, les rodéos, les occupations du bâtiment. Ou même des actes de violence autour des établissements scolaires. Des ressources dédiées – 200 millions d’euros de la loi de finances pour 2021 et 950 recrutements – ont également été déployées au service de ces missions. Cette politique laisse beaucoup de place aux châtiments alternatifs et n’a de sens que si la société accepte la réponse de la prison comme une peine sûre pour les actes les plus graves et les plus intolérables et lorsque les coupables récidivent.

& # xD;

Un gouvernement qui a le sens des responsabilités envers la société doit rejeter autant l’angélisme du déterminisme social que la démagogie de tout ce qui est répressif. Il doit prendre la responsabilité politique de la réponse de la prison, une vraie réponse de la prison.

& # xD;

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV