Politique – Des membres du PS appellent à un débat sur l’accord-cadre

Politique - Des membres du PS appellent à un débat sur l’accord-cadre

“L’accord institutionnel soulève l’une des questions politiques les plus importantes de cette décennie”, a écrit le PS, composé de 26 membres, dans une lettre à la présidence du parti.

L’ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger est l’un des signataires de cet appel à discussion sur l’accord-cadre (archives).

Dans une lettre à la présidence du parti, vingt-six membres du PS appellent à un débat sur un accord-cadre avec l’UE. Parmi les signataires figurent l’ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger et des ministres cantonaux germanophones.

«L’accord institutionnel soulève l’un des enjeux politiques les plus importants de cette décennie», écrivent les signataires de ce message, qui a résonné sur l’émission allemande «10vor10» de SFR et a reçu une copie de Keystone-ATS.

Ils notent qu’il y a des points de vue divergents au sein du PS sur le sujet: les syndicats s’opposent à l’accord-cadre parce qu’ils craignent qu’il menace la protection des salaires, tandis que “d’autres forces au sein du PS” voient le contraire comme contribuant à la protection des salaires, notamment à moyen et long terme. terme.

«Noyau idéologique commun»

Les signataires rappellent que les membres du Parlement partagent un «noyau idéologique commun», à savoir la solidarité et la justice, ce qui signifie une protection efficace des salaires, des emplois sûrs et un service public fiable. Le désaccord porte sur la question de savoir si l’arrangement institutionnel atteint ces objectifs.

“À notre avis, il serait incompréhensible que le PS n’aborde pas cette question centrale et enterre l’accord institutionnel avec l’UDC, à huis clos au Conseil fédéral ou dans les commissions parlementaires”, affirment des responsables. Socialistes. Ils veulent donc une «discussion engagée, vivante et respectueuse» au sein du PS, mais aussi avec la population.

Cela pourrait vous interrésser :   Un dimanche politique plein de suspense

Mise à l’écart «fatale»

Mise à l’écart «fatale»

Les auteurs de la lettre rappellent également les risques d’échec des négociations: “la province de Suisse au niveau européen serait fatale tant en interne qu’en externe”.

Dans ce dernier domaine, la Suisse risquerait d’être désavantagée en termes de recherche, de formation et d’accès au marché commun. En interne, ils voient le risque que les soi-disant «réformes de l’économie de marché» prennent de l’ampleur comme après le rejet de l’EEE.

Avec l’ancien conseiller fédéral Moritz Leuenberger, le Premier ministre de Bâle Beat Jans, les conseillers d’État Jacqueline Fehr (ZH), Fredy Fässler (SG) et Peter Peyer (GR) ont signé cet appel, tout comme d’anciens conseillers nationaux et d’État ainsi que d’anciens hauts fonctionnaires . Tous sont signataires de la région germanophone et aucun député actuel n’a paraphé.

Vous avez trouvé une erreur? Appliquer maintenant.

Sources :

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV