« Pour Nicolas Sarkozy, tant qu'une décision judiciaire n'est pas définitive, le combat politique prime »

« Pour Nicolas Sarkozy, tant qu’une décision judiciaire n’est pas définitive, le combat politique prime »

Chronique

Chronique

Après sa condamnation, l’ancien président de la République et des personnalités de droite ont violemment attaqué les magistrats. Dans sa chronique, Françoise Fressoz, chroniqueuse pour “Monde”, a déchiffré la stratégie de Nicolas Sarkozy.

Publié le 9 mars 2021 à 3h29 – Mis à jour le 9 mars 2021 à 20h37 Temps de lecture 4 min.

Chronique. La condamnation en première instance de Nicolas Sarkozy à la prison dans l’affaire des soi-disant «écoutes téléphoniques» a ravivé l’une de ces agressions contre les juges auxquelles la France est habituée. Haro sur les “magistrats politisés”! Sus au bureau du procureur financier national (PNF), vu comme “une machine de guerre”! Comme toujours, une partie de la droite s’est déchaînée, disant à voix haute ce qu’une grande partie du monde politique pense à voix basse.

Quel élu de droite, du centre ou de gauche, concerné par la justice ou puni par elle, n’a pas, en privé ou en public, protesté de son innocence et soulevé le conflit de légitimité entre le pouvoir de l’élu et celui de l’élu le juge? François Fillon l’a fait lors de la dernière campagne présidentielle. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen poursuivent le combat. Sans grand effet ailleurs. Les chiens aboient, la justice passe. Cette fois, cependant, la controverse a changé de dimension. Il implique deux anciens présidents de la république et menace de prendre l’actuel en otage. La question est grave.

Avocat de formation, bon avocat plaidant et fin connaisseur des mystères juridiques, Nicolas Sarkozy est, de tous les hommes politiques, celui qui a le plus mêlé les batailles politiques et judiciaires. Jusqu’à présent, la douzaine de cas dans lesquels son nom est mentionné ne lui ont pas fait de mal. De faux indices et nulle part ne lui ont permis de valider l’idée que dès le début de son ascension politique il a été la cible de complots organisés par ses opposants (affaire Clearstream) ou victime de harcèlement judiciaire (affaire Bettencourt). Les propos désagréables qu’il venait d’élire président à propos des magistrats, les comparant à des «pois» sans «saveur», pour souligner leur manque de diversité, ont donné du crédit à l’idée qu’il ne les aimait pas. c’était réciproque.

Cela pourrait vous interrésser :   Emmanuel Macron au chevet de Notre-Dame deux ans après l'incendie

Le jugement du 1er mars change la donne

Le jugement du 1er mars change la donne

Loin de lui faire du mal, cette transgression à caractère populiste lui a permis de souder un grand nombre de fidèles derrière lui, dans la posture de la victime. La manifestation la plus marquante a eu lieu à l’été 2013 lorsque le Conseil constitutionnel a invalidé ses comptes électoraux et que son parti a dû rembourser les dépenses déclarées. En deux mois, le «Sarkothon», un abonnement lancé en son nom, a levé 11 millions d’euros auprès de militants chauds.

La condamnation du tribunal correctionnel de Paris, lundi 1er mars, change cependant la donne. Cette fois, une phrase lourde est prononcée. Il pèse d’autant plus qu’il intervient à l’aube du procès de l’affaire Bygmalion, ce système de double comptabilité et de fausses factures destiné à facturer à l’UMP les dépenses de la campagne présidentielle de 2012 pour éviter de dépasser le plafond autorisé. Jugé pour “financement illégal de campagne”, Nicolas Sarkozy comparaîtra du 17 mars au 15 avril.

Vous avez 50,46% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message apparaîtra sur l’autre appareil.

Parce que quelqu’un d’autre (ou vous) lit The World avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment puis-je arrêter de voir ce message?

En cliquant sur “” et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Cela pourrait vous interrésser :   Politique - En Géorgie, accord entre le parti au pouvoir et l’opposition

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici?

Ce message apparaîtra sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.

[mashshare]

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV