Quantcast
Séparatisme: «Macron creuse le fossé»

Séparatisme: «Macron creuse le fossé»

Séparatisme: «Macron creuse le fossé»

La France est au bord de l’extinction, des premiers attentats de 2012 au dernier, le 23 avril 2021, dans l’assassinat d’un policier de Rambouillet, tentative d’assassinat de longue date sur des attentats terroristes islamistes. À mesure que le parlement s’agrandissait, le parlement a adopté une nouvelle loi visant à mieux protéger le public contre les attaques terroristes et les attaques terroristes, connue sous le nom de «loi anti-ségrégation». Soutenu par le gouvernement Macron, le projet de loi “vise à lutter contre la ségrégation et les troubles civils. Il vise à répondre à l’exclusion sociale et au développement d’un islam fort, en renforçant le respect de l’état de droit de la république et en modifiant les règles de la république. religion “.

Il y a un problème avec cette proposition, qui inclut au moins 8 millions de musulmans en France: le gouvernement prend ses erreurs d’intégration au sérieux. Au contraire, il semble que le gouvernement, sur le terrain, ne veuille pas être connecté, mais renforce – depuis plus d’un demi-siècle – sa politique de division, de ségrégation, voire de division sociale de la France divisée en morceaux. Dans une perspective dangereuse et conflictuelle sur l’un des liens sociaux.

Du colonialisme et des guerres…

Du colonialisme et des guerres…

Au début de tout, le colonialisme a créé une division «raciale» – un lieu de résidence, l’esclavage, le mépris de la culture, des langues, des croyances. La première société commerciale transatlantique a été fondée en 1624 par la Compagnie normande. En 2007, à Dakar, un discours populaire s’adressant aux Africains et inspirant l’écriture d’un livre en colère par une quinzaine de savants africains, Nicolas Sarkozy, alors président, annonçait: «Le colonisateur est venu, utilisé, détourné. , il a volé des outils, un trésor qui ne lui appartenait pas. (…) Il l’a pris mais je veux dire respectueusement et il l’a donné. Il a construit des ponts, des routes, des hôpitaux, des cliniques, des écoles. Il a rendu les terres vierges fertiles, lui a donné du mal, son travail, ses compétences. “Le candidat François Fillon y est également allé de son texte à l’élection présidentielle de 2016:” Non, la France n’est pas coupable d’avoir tenté de partager sa culture avec les peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord “.

Cela pourrait vous interrésser :   « La démission, direct » : Jean Castex intransigeant sur les dîners clandestins

Au XXe siècle, deux guerres mondiales ont été marquées par l’enrôlement forcé de troupes d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne dans la pratique de l’infanticide, faisant référence au «foin de canons» pour les goumiers marocains, les spahis algériens aussi, très populaires, sont les fiduciaires de l’armée sénégalaise. Pendant la Première Guerre mondiale, quelque 600 000 soldats «indigènes» de l’armée africaine (Maghreb) et des forces coloniales ont été appelés à se battre et à donner leur vie pour la France. La plupart seront rassemblés pendant la Seconde Guerre mondiale, avec des services fournis dans de nombreux endroits – à Dardanelles ou à Monte Cassino en Italie (1944), pour aider à faire tomber la clé nazie de Rome. “Parmi les troupes de l’armée africaine accrochées du côté du Mont [Cassino], il y a Ali, mais aussi Ben Bella et Boudiaf, respectivement premier et quatrième présidents de l’Algérie indépendante du futur.”

La vague d’immigration a également commencé après la Seconde Guerre mondiale. En 1945, la construction du pays a nécessité une importante contribution de travailleurs étrangers. Mais les conditions d’acceptation sont infra-minimalistes. Il y avait des toilettes de première main de toutes sortes, des rénovations améliorées, puis les maisons mal invitées et trépidantes de Sonacotra, à la fois pour fournir des logements abordables aux travailleurs et les priver de la vie. Les auberges dans les auberges sont généralement des soldats réservés – sans doute servant dans les colonies. Dans le but de contrôler des dizaines de milliers de travailleurs algériens employés dans l’industrie automobile ou métallurgique du nord de la France, qui occupent le pays français depuis 1947.

Dans les années 1950-60, les conflits liés à la guerre d’Algérie inquiètent les autorités gaullistes, avec cette «cinquième-cinquième» conception de front intérieur. «C’était impopulaire au début de 58 ans d’être Algérien à Paris. (…) Arrestation, chômage, incitation. «Il y a des attaques, des ratonnades. La mort aussi. La police abattue par le FLN algérien, assassinée par les forces de sécurité françaises de militants pacifistes algériens lors d’une manifestation le 17 octobre 1961 à Paris, ainsi que le 8 février 1962, à Charonne, contre les antifascistes protestant contre les atrocités de l’OEA (Armée secrète) et la guerre d’Algérie.

Cela pourrait vous interrésser :   Confinement : Emmanuel Macron accusé d'avoir « perdu son pari »

… aux origines des «banlieues sensibles»

… aux origines des «banlieues sensibles»

En éloignant les ouvriers des mythiques «indigènes français», le soi-disant gouvernement républicain a adopté un cercle vicieux. Tours de vingt étages. Itinéraires pour les boulevards périphériques. Endroits sans nom… Quels endroits! Nouvelles villes. Logements mal équipés, déserts pour produits frais. Il s’agit d’une acceptation réservée aux descendants des harkis coloniaux, immigrés impopulaires, africains ou hellénistiques, avec regroupement familial ou sans général. Souvent dans les vieux camps abandonnés, qui n’avaient pas été les bienvenus pour les républicains espagnols en 1939. «Ces petites tours de béton autour de moi étaient considérées comme une solution temporaire pour construire et rassembler, en peu de temps, les immigrés et leurs enfants. Ils n’étaient pas censés être l’éternel ghetto dans lequel j’ai grandi, et là, quand on le regarde, rien n’est sauvé, tout va mal, tout sort. “

Depuis 1980, puis en 2005, il «tire» dans les faubourgs tristement célèbres de plusieurs villes françaises. L’inconduite policière et les arrestations arbitraires ont fait beaucoup de bruit dans plusieurs domaines auprès de jeunes immigrants de la deuxième génération, pour la plupart français. Les responsables politiques, les «principaux présidents français», ont lancé leurs insultes aux médias contre les habitants des villes qu’ils recherchaient: «Racailles», «voyous», «perdu à République», «villes à nettoyer à Kärcher»

Quartiers périphériques à l’abandon

Oui, il y a beaucoup de trafic de toutes sortes dans les quartiers éloignés. Lieux de hachage; depuis 1970, l’héroïne; depuis 2000, poudre de tabac colombien; divisé maintenant. Mais pas seulement ça. Dans les années 1980 et 1990, la vente de mixtapes, des CD pillés, des décodeurs pour l’accès du pauvre au Canal, des DVD de groupes vidéo cassés, des photocopies laser pour la mauvaise entrée à des concerts ou à d’autres événements. Nous proposons également des prix avantageux, de faux vêtements de mode, des autoradios et d’autres articles très recherchés de production douteuse. Depuis 2010, des armes ont également été vendues, réapparaissant parfois lors d’affrontements entre gangs voisins, qui sont devenus encore plus puissants ces derniers temps.

Cela pourrait vous interrésser :   Castex à des étudiantes : "Il faut tenir et penser à l'avenir : ça va cesser tout ça"

C’est une stratégie de survie – aussi une «bonne vie», parfois un spectacle impertinent. «Mon petit frère (…) a réussi à rapporter 1 000 à 1 500 euros par jour. Alors quand je lui dis: travaille! », Il a répondu: Un mois pour ce que je fais en un jour! Jamais ” chargé de kalachnikovs et d’explosifs.

À la suite de l’abandon de ces zones urbaines, de ne pas rénover des bâtiments insalubres, de vouloir contrôler quoi que ce soit, de couper les subventions des principaux organismes d’aide – de peur, mais sans aucune confirmation, qu’ils sont, je suis devenu une «organisation sociale “-, les pousses de pays sont minces et très minces. Avec cette dangereuse opportunité, vous savez que les trafiquants de toutes sortes soutiennent leurs parents, leurs familles dans le besoin.

Avec la réinstallation, les fermetures d’entreprises, la discrimination à l’embauche basée sur le nom ou l’adresse, la majorité des étudiants en crise, nous atteignons ces limites à un taux de chômage très élevé. Les procédures d’embauche du Pôle ne mettent pas beaucoup de pression sur cette période de pertes d’emplois rémunérés. Le gouvernement paie généralement pour ces besoins quotidiens. Pour fermer les yeux, le gouvernement a prévu l’unité et l’assistance sociale. Savoir que les gérants de quartier ou les petits commerçants soutiennent leurs familles ou leurs parents nécessiteux.

«Beaucoup de gens vivent de cet argent. Et ne me dites pas qu’ils ne le savent pas, dans tout le pays. Qui croirait que toutes les familles fuient les bas salaires à Paris? Seuls les projets qui permettent aux pauvres de survivre. “

Jacques Depallens est un ancien conseiller municipal “Gauche en Mouvement”, Renens (VD).

Sources :

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV