Cancer : les vaccins ARN messager pourraient-ils vaincre la maladie ?

À travers

Julie M. Publié le 17 avril 2021 à 12 h 03

Mis à jour le 17 avril 2021 à 12h04

La lutte contre le coronavirus a permis d’accélérer considérablement la recherche sur l’ARN messager et de développer des vaccins aux effets notoires sur d’autres maladies comme le sida, la fibrose kystique ou d’autres pathologies génétiques. Les vaccins à ARN messager pourraient-ils vaincre le cancer, le fléau du 21e siècle?

Le cancer est responsable de plus d’un quart des décès en France. Selon les derniers chiffres de l’INSEE en 2018, sur les 610 000 décès enregistrés en France tout au long de l’année, 157 000 sont imputables au crabe.

La page Wikipédia dédiée nous informe que “le cancer est une maladie causée par la transformation de cellules qui deviennent anormales et prolifèrent excessivement”.

Contrairement à un vaccin classique dans lequel on injecte au patient une petite partie du virus pour que le système immunitaire apprenne à le combattre en produisant ses propres anticorps, les vaccins messagers à ARN permettent d’envoyer un message au patient sous la forme. d’un morceau d’ADN pour inciter l’organisme à fabriquer lui-même une fraction inactive du virus, puis des anticorps pour combattre ce virus.

Cela pourrait vous interrésser :   Covid-19 : pourquoi l'avis de l'Académie de médecine sur les tests nasopharyngés ne doit pas vous empêcher d'a
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV