Apple contre Facebook et les AdTech: iOS 14.5 et sa fonction anti-tracking sont là

La dernière mise à jour iOS introduit la fonctionnalité App Tracking Transparency (ATT), qui demande à l’utilisateur s’il est autorisé ou non à activer le suivi des publicités pour chaque application installée. Les défenseurs de la protection des données applaudissent. L’industrie de la publicité est en plein essor.

La version IOS 14.5 est particulièrement connue pour sa fonctionnalité ATT (App Tracking Transparency). (Source: Apple)

La version IOS 14.5 est particulièrement connue pour sa fonctionnalité ATT (App Tracking Transparency). (Source: Apple)

Apple a publié la nouvelle mise à jour de son système d’exploitation mobile. La version IOS 14.5 se distingue notamment par sa fonctionnalité App Tracking Transparency (ATT), décrite par la marque comme un système qui contrôle quelles applications sont autorisées à suivre l’activité des utilisateurs dans les applications et sur les sites Web d’autres entreprises à des fins de publicité ou de partage. Avec un courtier de données .

Les développeurs d’iPhone, d’iPad et d’Apple TV doivent désormais intégrer une demande d’autorisation utilisateur pour suivre ou accéder à l’identifiant publicitaire unique de l’appareil dans leurs applications. Il est similaire aux cookies mais est utilisé spécifiquement pour le suivi publicitaire. Auparavant, il était déjà possible de désactiver ce suivi dans les paramètres iOS en mode opt-out. Désormais, l’approbation est explicite (opt-in) et le contrôle concerne chaque application.

L’Electronic Frontier Foundation applaudit

L’Electronic Frontier Foundation applaudit

L’introduction de l’application Tracking Transparency est bien accueillie par les défenseurs de la protection des données. Dans un document de position, l’ONG de liberté Electronic Frontier Foundation (EFF) salue les efforts d’Apple pour offrir aux utilisateurs des choix plus visibles et plus granulaires pour désactiver ce type de suivi. Lire aussi : Galaxy A82 : Samsung abandonnerait l’APN rotatif. L’EFF admet cependant qu’il ne s’agit là que d’un pas en avant modeste, d’autant plus que ATT ne concerne que la surveillance par des tiers et non celle effectuée directement dans une application. Alors que FLoC, le projet de Google pour remplacer les cookies tiers, fait polémique, Apple se positionne donc fermement du côté des gamers qui veulent limiter les abus d’AdTech.

Cela pourrait vous interrésser :   Retour sur Terre du vaisseau SpaceX avec les astronautes de l'ISS

L’industrie de la publicité s’insurge

L'industrie de la publicité s’insurge

Sans surprise, ATT n’est pas bien accueilli par l’industrie de la publicité. Toujours dans la phase de conception, la fonctionnalité avait déjà fait l’objet de nombreuses critiques. L’association France Digitale, qui représente près de 2 000 start-up, a porté plainte contre Apple auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), pour abus de position dominante. Une plainte similaire a été déposée par plusieurs associations de l’industrie de la publicité en Allemagne. ATT est également un coup dur pour le modèle commercial de Facebook, qui se concentre sur le ciblage publicitaire. Depuis plusieurs mois, le géant des médias sociaux s’est opposé à la nouvelle fonctionnalité d’Apple, prévenant notamment que les petites entreprises seraient les plus touchées.

Sources :

TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV