Des scientifiques de Lyon recherchent des mauvais chanteurs

On pense que la déficience auditive est le résultat d’une connexion différente de la connexion habituelle des deux régions du cerveau pour ces chanteurs du dimanche. © Pixabay

Les scientifiques du Centre de recherches en neurosciences de Lyon cherchent des personnes qui chantent faux mais qui ne s’en rendent pas compte pour une étude sur l’audition. Un volontariat rémunéré à hauteur de 260€.

Les scientifiques du Centre de recherches en neurosciences de Lyon cherchent des personnes qui chantent faux mais qui ne s'en rendent pas compte pour une étude sur l'audition. Un volontariat rémunéré à hauteur de 260€.

Recherché: mauvais chanteurs. A voir aussi : Science. Des scientifiques espagnols ont créé 132 embryons homme-singe en Chine. L’annonce est très sérieuse, les scientifiques du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon recherchent activement des gens qui chantent de manière incohérente … et sont même prêts à payer des bénévoles.

Le but est simple, il vaut mieux comprendre le déficit de perception musicale pour aider les malentendants. Attention, le centre recherche des personnes qui chantent de manière incohérente mais qui ne s’en rendent pas compte. Demandez conseil à vos proches avant de commencer.

Agathe Pralus-Durand, stagiaire postdoctorale travaillant sur le sujet, explique que l’étude se concentre sur les individus «qui auront du mal à découvrir la mauvaise note jouée lors d’un concert, ou qui peuvent aussi avoir du mal. Reproduire des airs bien connus, comme le chant «Joyeux anniversaire» », rapporte la radio France Musique.

On pense que la déficience auditive est le résultat d’un lien différent de celui habituel entre les deux régions du cerveau pour ces chanteurs du dimanche.

Payés par le centre de recherche à 260 euros par an, les volontaires devront effectuer une série de petits exercices sur une base régulière pour établir une connexion cérébrale à long terme. Par exemple, ils devront signaler les différences entre deux mélodies. Les réactions des auditeurs seront examinées grâce à la magnétoencéphalographie. Une machine qui vous permet d’observer directement l’activité électrique du cerveau, en fonction de la façon dont elle est stimulée.

Cela pourrait vous interrésser :   Zoom – Mission Space X : comment la NASA et Thomas Pesquet veulent nous faire rêver

Les volontaires pourront également travailler à domicile grâce aux tablettes fournies.

Pour participer à l’expérience, vous devez passer un court test de réseau. Les chercheurs vous contacteront s’ils sont intéressés par votre profil.

TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV