Données personnelles: Apple et Google bloquent une mise à jour du “TousAntiCovid britannique”

Données personnelles: Apple et Google bloquent une mise à jour du “TousAntiCovid britannique”

Les autorités sanitaires britanniques souhaitent offrir aux utilisateurs la possibilité de partager une liste des lieux qu’ils visitent en cas de test Covid-19 positif. Une fonctionnalité rejetée par les géants américains, partenaires dans la création d’une application de suivi numérique.

Contrairement à l’application TousAntiCovid, dont la conception générale est française, au printemps 2020, nos voisins européens ont accepté l’aide offerte par Apple et Google pour développer une application de suivi numérique via Bluetooth. L’objectif à l’époque était de tirer parti de leur contrôle sur les écosystèmes individuels (iOS et Android) pour une compatibilité maximale entre les smartphones, responsables de la perception mutuelle.

Mais comme le souligne la BBC, cette collaboration implique d’accepter leurs conditions: selon les médias publics, Apple et Google viennent d’arrêter de mettre à jour l’application de suivi britannique. Ce dernier aurait collecté l’historique de localisation des utilisateurs en téléchargeant une liste de codes QR qu’ils ont scannés, ce qu’Apple et Google interdisent à leurs partenaires de faire.

Collecte de l’historique de localisation

Collecte de l’historique de localisation

Le téléchargement de 21 millions de dollars de «British TousAntiCovid» (appelé «NHS Covid-19») est un véritable succès sur la Manche. Selon 1,7 million de notifications de contact envoyées début février, l’Institut Alan Turing et l’Université d’Oxford éviteraient environ 600 000 contaminants dans le pays.

Parmi les principales fonctionnalités introduites à l’automne 2020 figurait la possibilité de scanner un code QR dans un lieu public (y compris un restaurant, une salle de sport ou un bar) qui marque votre visite à l’usine.

Cette option, qui sera ajoutée – en option – à TousAntiCovid lors de la réouverture des restaurants, est utilisée pour que les utilisateurs qui ont scanné le même code QR en même temps que les clients qui ont ensuite été déclarés patients avec Covid puissent recevoir une alerte.

Cela pourrait vous interrésser :   Podcast - Dois-je avoir peur de mon "date" Tinder?

Jusque-là, les autorités sanitaires britanniques, chargées à l’époque d’établir l’existence de clusters, avaient déclenché ces avertissements manuellement. Comme la BBC l’a détaillé le 7 avril, la mise à jour était destinée à rendre l’application plus «collaborative» et réactive: l’application NHS Covid-19 devait alors envoyer une liste des codes QR scannés des jours précédents à un utilisateur qui était positif. pour envoyer des alertes aux cas de contact.

C’est cette collecte de données que l’utilisateur doit envoyer aux autorités sanitaires une liste des lieux visités, ce qu’Apple et Google refusent. La mise à jour, prévue pour le 12 avril, lors de la réouverture des auberges et des restaurants, a été bloquée dans l’App Store et sur Google Play.

En France, le gouvernement n’a pas encore déterminé si l’histoire des lieux – via des QR codes – sera partagée par les Français, positifs pour Covid-19, ou si la détermination des clusters dans les bars et restaurants se déroulera différemment. Dans TousAntiCovid, ces informations ne sont pas liées à l’identité de l’utilisateur et aucune création de compte n’est requise.

Sources :

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV