Pr Gilles Pialoux : Covid-19, le divorce entre politiques et scientifiques ?

Pr Gilles Pialoux : Covid-19, le divorce entre politiques et scientifiques ?

Le 12 mars 2020, le président de la République a fixé un cadre pour une crise sanitaire sans précédent: «Ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il y a des biens et des services qui devraient être placés en dehors du droit du marché (…) La santé n’est pas Le gouvernement collectera tous les fonds nécessaires pour venir en aide, soigner les malades, sauver des vies à tout prix. »Emmanuel Macron consulte alors« tous les jours »qui« sait »qui envoie son oracle. Les scientifiques disent, qui a pris la décision a décidé. Et la première vague est passée.

Un an plus tard, le climat est légèrement différent. Les dirigeants se sont distancés des avis du Conseil scientifique. L’entourage du président a dévié dans un masque d’appel auquel la croyance des médecins n’avait pas cru de se moquer des nus lors de la première vague. Souvent regroupés sous des bannières de confinement, voire de «confinistes». Alors que la pandémie continue de s’aggraver au niveau mondial, deux forums parisiens, l’un des directeurs médicaux de crise du Journal du Dimanche, l’autre réanimateur au monde, ont creusé davantage de fossés entre scientifiques et politiques. Et semer le doute. Pourquoi cela lie-t-il des mutations telles que SARS-CoV-2? Expérimentez l’explication.

Des applaudissements de 20 heures au doctor bashing

Des applaudissements de 20 heures au doctor bashing

Surtout, cela ne signifie pas une confrontation directe, mais trois: politiciens, médias et scientifiques. Toute crise sanitaire qui survient fait resurgir le cliché contre le corps médical qui se déclare, il est vrai, dans un ordre répandu et témoigne parfois de certains archaïsmes corporels. Nous passerons un glissement sémantique entre le lien d’intérêt et le conflit d’intérêts qui est devenu l’état du bas, à gauche comme à droite, comme l’émergence de pseudo-experts ou de polémiques désireuses de réaffirmer la société populiste. Alors, de quoi les scientifiques de terrain sont-ils accusés lors de cette deuxième vague qui n’a pas de fin?

Cela pourrait vous interrésser :   Confinement : les Apple Store de Paris et Lille restent ouverts

Offres limitées. 2 mois pour 1 € sans engagement

«Une junte médicale tente de prendre le pouvoir», dénonce Patrick Pelloux le 1er avril. “Covid et les médias ont rendu le pouvoir à la position mandarine (…) En même temps, ils sont dépassés par la situation, donc c’est discutable”, selon un “haut fonctionnaire” anonyme cité par Libération le 18 mars ” Je veux vous dire que c’est une bataille de pouvoir ou d’influence, car il y a des gens qui connaissent déjà cette lumière, ils sont très heureux là-bas, et ils ne veulent pas aller seuls à l’hôpital », a déclaré Pascal Praud en mars 4 dans Cnews. Quelques jours plus tard, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a critiqué “les médecins qui veulent prendre le pouvoir”: “Vous ne pouvez pas les faire taire?” …

Sans oublier l’actualité 20 H France 2 février 10. Au sujet des services politiques dans la séduisante bannière «histoire secrète des scientifiques contre Emmanuel Macron», de manière anonyme, on voit, entre autres, le visage de Jean-François Delfraissy, montré comme un “personnage inquiétant au plus haut sommet du pays” et marqué par deux citations arrangées par le “ministre anonyme”: “Et il sera la fin du monde (…) Que diable fait-il à la télé montrer? la terre et comme il le suggérait. Et peu à peu plus de quatre polaroids, Arnaud Fontanet, Karine Lacombe, Jean-François Delfraissy et l’auteur de cette ligne, avec cette phrase: “Quand ce sera fini, ils seront balayés, le Les Français ne voudront plus le revoir. «… Signé« amis proches du président ». Il est impossible de citer ici tous ceux qui ont tendance à applaudir dès la première vague des 8 nuits à être« les médecins français se prélassent ».

Cela pourrait vous interrésser :   ISS : comment revoir la manœuvre inédite avec la capsule de SpaceX

Entre sciences et pouvoir, un si vieux débat

Entre sciences et pouvoir, un si vieux débat

Cependant, aucun n’est innovant du tout. Le débat entre science et pouvoir dure depuis des siècles, de Bacon à Foucault en passant par le texte du fondateur Max Weber. Le texte de Bacon «Progrès et promotion de la connaissance» 1605 aborde des questions sur l’état d’avancement du progrès et les objections politiques qu’il a soulevées. Bref, l’idée que les médecins et les hommes politiques doivent faire face aux mêmes difficultés, surtout dans la situation incertaine que de nombreuses crises provoquent. C’est au milieu de cette incertitude que s’insinuent les polémiques, car elles ont, selon Bacon, intérêt à allier le pouvoir à la science pour éviter que les imposteurs, les faux savants, ne remplissent le champ.

Alors, pourquoi le cœur du problème réside-t-il dans le vieil adage: tous parlent avec puissance? Espérons que certains sont convaincus: les directeurs médicaux de crise qui gèrent la capacité quotidienne des hôpitaux attaqués par Covid, tout en protégeant les fournitures de soins des «non-covalides» et face aux pénuries de personnel non médical, les calendriers de démogrammation, le doublement des listes de tâches , la peur de la détresse du soignant, la réanimation de remplissage et «pousser le mur», tenant leur pouvoir dans du papier crépon. Puissance temporaire mais épuisante. Le pouvoir a été établi par la guerre qu’ils partageaient avec la direction de l’hôpital. Dans toute symbiose réussie.

Mais tout cela suggère que lorsque la «guerre contre le kovid» sera gagnée, tout sera affreux avant de revenir au monde. C’est l’administration gouvernementale. Hormis la promulgation de la loi Rist, née de Ségur de la Santé et adoptée en deuxième lecture par l’Assemblée nationale le 18 mars dans l’indifférence totale, suivez cette merveilleuse page de combat qui s’écrit sur la crise de l’assainissement. Ou dans un contexte difficile, nous devons parfois compter sur nous-mêmes. Avec ou sans croyances politiques.

Cela pourrait vous interrésser :   Pour rappeler l'urgence climatique, des scientifiques suisses se rebellent

Le Pr Gilles Pialoux est chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon, Paris XX. Il fait partie du collectif PandemIA et est membre du centre de santé Terra Nova.

Opinions

Opinions

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV