Test photo : le Galaxy S21 Ultra redore l’image photographique de Samsung

Test photo : le Galaxy S21 Ultra redore l'image photographique de Samsung

Du Galaxy S7 2016 au Galaxy S9 + 2018, Samsung a été le champion de nos 10 meilleurs téléphones avec appareil photo. Puis Huawei est apparu. Huawei qui l’a surpassé sur de nombreux fronts technologiques. Et la concurrence chinoise accrue (Oppo, Asus, etc.) a mis en évidence la relative stagnation de Samsung. Le timide S10 a mangé, et le S20, qui a ouvert une nouvelle génération de “super capteurs” de 108 Mpix, itou. Mais le Sud-Coréen a retroussé ses manches avec la génération S21.

Évidemment, nous ne sommes pas là pour vous parler de la puissance de son processeur Exynos, ni de son magnifique écran de 120 hertz. Pour cela, la direction est notre test. Ce qui nous intéresse, c’est la partie photographique. Et à l’intérieur de la portée de trois bambins de la famille S21, le leader S21 Ultra 5G a évidemment retenu notre attention, car il offre la partition d’image la plus avancée. Et qui attaque les chinois de front dans le domaine choisi: l’ultrazoom

Côté extrêmement grand angle et grand angle, la répartition des trois bornes est similaire. La différence réside dans le téléobjectif. Ou plus précisément les différences: alors que les versions «normales» sont équipées d’un pseudo-téléobjectif (l’équivalent 29mm dont le capteur 48 Mpix offre un zoom optique-numérique ridicule), la version S 21 Ultra 5G ne reçoit pas, mais deux téléobjectifs modules. Cette fois, ils fabriquent des téléobjectifs: deux capteurs 10MP sont équipés d’un 70 mm f / 2,4 et d’un impressionnant 240 mm f / 4,9. Le genre d’objectif périscope qui alimente le super P40 Pro +, notre champion actuel du Top 10.

Sur un plan purement physique, si la puissance théorique du zoom optique est de x18, les algorithmes de Samsung permettent au terminal d’afficher un impressionnant zoom optique-numérique x30. Encore plus fort: le moulin numérique du terminal nécessite un méga zoom x100.

Vous vous rendrez compte que si Samsung est comparé au constructeur, ce sera moins à Apple, qui est très conservateur en termes d’augmentation de puissance, qu’à Opp ou Huawei.

Autofocus : le laser, soutien du capteur 108 Mpix

Autofocus : le laser, soutien du capteur 108 Mpix

Samsung est le seul fabricant de smartphones capable de produire ses propres capteurs d’image. Cet héritage de l’ancien département photo lui permet de se positionner comme un concurrent sérieux de Sony dans le domaine de la vente de capteurs pour smartphones. Et pour répondre à ses propres besoins ainsi qu’aux besoins de ses clients, Samsung investit massivement dans la recherche et le développement.

Cela pourrait vous interrésser :   Bêtes de science : il n’y a pas que la taille qui compte

Le module principal de la caméra S21 Ultra comprend toujours le fameux capteur de 108 mégapixels déjà animé par le S20. Un capteur dont le suréchantillonnage permet de prendre de très belles photos à 12 Mpix. Bien que bon pour la détection des couleurs et la reproduction des détails, ce composant a nui à la génération précédente. Parce qu’il est très riche en photodiodes, ce capteur n’est pas basé sur la technologie Dual Pixel des précédents capteurs 12 Mpix. En abandonnant cette technologie, Samsung a pris du retard en matière de mise au point automatique. La déception unanime des testeurs et des clients – la ligne S20 s’est vendue plutôt mal – car l’argument de la vitesse a été l’une des choses qui a permis à Samsung de prendre la tête de la concurrence avec le Galaxy S7.

En attendant l’arrivée des premiers capteurs alliant super définition et structure Dual Pixel (probablement pour l’année prochaine), Samsung a offert à son terminal supérieur une béquille: un laser. C’est lui qui prend en charge le module de caméra principal pour faire la mise au point rapidement. Et comme nous avons vu des trucs complètement merdiques dans le passé, autant qu’il y en a pour ce terminal, Samsung a gagné son pari.

AF enfin (à nouveau) dans la course !

AF enfin (à nouveau) dans la course !

N’ayant aucune chance de remporter la première place de la compétition, Samsung est revenu sur des terminaux de danse qui ont un «point». Selon la situation, l’activation à l’aide du module principal va de très rapide à adéquate. Une faible lumière avec une mise au point infinie n’est pas son point fort – au-delà d’une certaine distance, un laser très faible ne sert à rien.

Du côté ultra-large, les choses vont encore plus vite, en partie grâce à un capteur basé sur la technologie Dual Pixel. La large couverture angulaire de l’équivalent 13 mm f / 2,2 lui permet de capter beaucoup de lumière et de réagir rapidement. Même chose pour un téléobjectif moyen équivalent 70 mm. Ici aussi, le Dual Pixel offre une réactivité rarement atteinte à ce type de focale dans les capteurs PDAF plus traditionnels.

Tout à fait logiquement, un module équipé d’un équivalent de 240 mm f / 4.9 est encore un petit cran en dessous de 70 mm. Même avec son capteur Dual Pixel, une très faible couverture angulaire oblige la caméra à se concentrer davantage. Il est toujours très bon en plein jour, mais, comme tous les téléobjectifs brillants, il est beaucoup plus lourd même en basse lumière. À la fois en termes de mise au point automatique et de qualité d’image.

Cela pourrait vous interrésser :   Arts et Sciences : comment se réinventer ensemble en période de pandémie ?

Qualité d’image 1 : ultra grand angle

Qualité d’image 1 : ultra grand angle

Le module de caméra ultra grand angle du S21 Ultra se compose d’optiques équivalentes 13 mm f / 2,2, ainsi que d’un capteur 12 / 2,55 “12 Mpix Dual Pixel. Sur le papier, il ressemble beaucoup au capteur qui a alimenté le seul principal du Galaxy S7 module de grandes dimensions par rapport à la concurrence … sauf Huawei (lire ci-dessous).

Les défauts optiques du module sont bien corrigés et Samsung évite la plupart des inconvénients de la distance focale tels qu’une trop grande distorsion visible. Pas de vignettage dans les virages, le niveau de détail est plutôt bon … mais analysé à 100%, les prises de vue sont assez lisses et il manque quelques bosses, une erreur de capteur un peu petite.

Au final, la qualité d’image à la lumière du jour est bonne. Mais bien en dessous de ce que les modules ultra grand angle de Huawei produisent sur le P40 Pro / Pro + et les autres Mate 40 Pro. Dans ce domaine, leur capteur géant les place dans une catégorie complètement différente.

Qualité d’image 2 : grand-angle (module principal)

Qualité d’image 2 : grand-angle (module principal)

Équivalent à 24 mm f / 1,8, le module de caméra principal utilise pleinement 108 Mpix. Un échantillonnage excessif donne une définition de sortie de 12 Mpix avec un niveau de détail très élevé en plein jour. La plongée globale est excellente, ce qui donne des contours de feuilles sculptés et des reliefs d’arbres proéminents. Il n’y a pas de division d’image comme sur le SLR hybride en raison de la distance focale grand angle et du capteur beaucoup plus petit que le cadre complet 24×36, mais c’est une bonne affaire.

En termes de plage dynamique, le mode HDR de Samsung n’est pas trop agressif, mais il présente toujours des zones sombres brumeuses et quelques artefacts, signe de travail sur la combinaison d’images réalisées par des algorithmes et un capteur.

En basse lumière, le résultat est un peu mitigé. C’est assez bon jusqu’à 1600 ISO, et la caméra conserve bien les couleurs et les algorithmes mettent bien en évidence les contours. Mais à part ça, le lissage des détails est parfois trop fort, surtout sur les surfaces dures. Le résultat est bien pire qu’avec Huawei. De même en mode basse lumière, où le capteur de ce Galaxy S21 Ultra voit moins de détails que le capteur Huawei / Sony.

Cela pourrait vous interrésser :   Enseignantes en sciences et mathématiques : sont-elles meilleures qu'elles ne le pensent ?

Dans l’ensemble, le résultat est très bon et équivalent à ce que représente l’iPhone 12, avec un avantage dans le niveau de détail affiché en plein jour.

Qualité d’image 3 : téléobjectifs et super zoom

Qualité d’image 3 : téléobjectifs et super zoom

La puissance du zoom est un domaine dans lequel le S21 Ultra donne de très bons résultats. Avec deux modules, l’équivalent 70 mm et le deuxième équivalent 240 mm, le leader Samsung propose un rapport de zoom optique de x18 (240/13 = x18 g. Samsung, pas x10, car la base à prendre est la distance focale maximale). Il voit donc loin et avec précision tant que vous vous en tenez aux focales d’origine et que vous photographiez en plein jour.

70 mm est particulièrement bien vu le niveau de détail, bien que la netteté ne soit pas au niveau du module principal. 240 mm est moins pénétrant – merci pour la diffraction – et crée des images sans relief, mais reste suffisamment propre même pour de belles impressions.

Pas étonnant quand il s’agit de photos à faible éclairage, le niveau de bruit numérique est trop élevé pour une utilisation silencieuse. Sauf dans le cas des photos avec de longues pauses ou des clichés de lune. Un domaine où le terminal, selon le packaging marketing de Samsung, se porte très bien. Contrairement à la plupart des smartphones à super téléobjectif – Oppo, Huawei – où vous devez régler manuellement l’exposition à la «mesure centrale», le Galaxy S21 Ultra semble bien reconnaître notre satellite et fait le travail lui-même.

Pour les fous de super téléobjectifs, sachez que le zoom x100 sur le terminal ne crée que du pus qui ne peut être utile qu’à des fins d’espionnage. D’ailleurs, on plaisante, cette fonctionnalité est sans aucun doute plus utilisée par les agents de renseignement que par les vrais photographes!

Côté photographique, le résultat du Galaxy S21 Ultra pourrait se résumer à un retour à un très bon autofocus, une bonne qualité d’image et une bonne continuité des couleurs en plein jour et une puissance de zoom adaptée au public voyageur. Nous sommes désolés pour l’ultra grand angle, loin de la qualité Huawei et les performances en basse lumière des téléobjectifs trop médiocres. Le Galaxy S21 Ultra restaure l’image photo de Samsung, mais nous sommes impatients de passer à des capteurs supplémentaires (ultra grand angle, téléobjectif) plus grands, de style Xiaomi.

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV