Cyclisme. Élodie Le Bail (EC Pluvigner) : 10 ans et puis la revoilà

Cyclisme. Élodie Le Bail (EC Pluvigner) : 10 ans et puis la revoilà

Après une décennie consacrée à sa vie professionnelle, Elodie Le Bail (EC Pluvignoise) revient sur le vélo et affiche de nouvelles ambitions.

Avec l’équipe éditoriale de Locminé

Publié le 8 mars 21 à 12h16

En riant, elle appelle cela la «crise des années trente». Ce moment où Élodie Le Bail, alors ingénieure en électrotechnique, regardait dans le rétroviseur, elle mesurait ce qu’elle avait accompli mais aussi ce qu’elle avait laissé de côté, et elle avait choisi de bouleverser son quotidien pour redécouvrir une passion pour le cyclisme. .

“L’année dernière, je me suis posé beaucoup de questions sur ce que je voulais vraiment et j’ai vraiment raté la moto”.

Deuxième chance

Deuxième chance

Elle saute l ‘ingénierie qui prend du temps et obtient un emploi de professeur de mathématiques au lycée, avec un horaire qui aiderait avec le câblage kilométrique. Quelques mois plus tard, c’est le professionnel des 30 titres de l’équipe du Stade Rochelais – Charente Maritime!

Cependant, il n’y a aucune chance de ce niveau élevé. Terreur des pelotons chez les jeunes (Coupe de France remportée, participation aux championnats d’Europe et du monde), les Morbihaniens ont un palmarès qui parle de lui-même.

Cependant, ces flambées ne lui ont pas donné les opportunités auxquelles elle était en droit de s’attendre. «Je me débrouillais bien parmi les jeunes, mais je n’avais pas d’offre intéressante pour continuer. À cette époque, très peu de filles survivaient au cyclisme. Je me suis donc tourné vers les études et j’ai eu moins de temps pour faire un voyage. J’ai gardé mon niveau jusqu’en 2009, mais j’ai rompu mes ligaments croisés cette année-là et j’ai récupéré par la suite. Parce que quand on a un bon niveau et qu’on ne peut pas le maintenir, c’est moralement difficile », a déclaré la personne qui a alors renoncé à la possibilité de revenir à la compétition.

  Cyclisme : ces femmes qui œuvrent pour son développement

Retournez chez vous

Retournez chez vous

C’était avant sa prise de conscience l’été dernier: ses quelques courses avec le club de Puteaux ont convaincu l’équipe charentaise de leur donner une chance. La deuxième tentative était la bonne.

En guise de symbole, Élodie a repris sa licence pour 2021 à EC Pluvignoise, le club qui a connu ses glorieuses années dans les catégories jeunesse.

«J’ai débuté à Inguiniel, tout près de chez moi, puis avec EC Ével-Baud avant de devenir EC Pluvignoise. Il était donc naturel de reprendre une licence avec le club. Nous avons pu sortir ensemble cet hiver, malgré le Covid ».

Mais la semaine dernière, c’est sur les airs jaunes et noirs, qui sont l’équivalent des maillots des rugbymen rochelais, que le néo-pro a débuté sa saison, lors du Samyn des Dames, en Belgique.

Malheureusement, Élodie n’aura partagé la route avec certains des grands noms du patronage féminin que pendant quelques kilomètres. «Je me sentais bien mais j’ai cassé ma chaîne après quelques kilomètres et en raison des circonstances de la course, il m’a fallu beaucoup de temps pour la réparer. Après ça, c’était fini », regrette le Breton.

Objectifs à court terme

Objectifs à court terme

“C’est un ‘faux départ’ mais c’était excitant de pouvoir l’utiliser à ce niveau. Maintenant, il me faudra une ou deux nouvelles courses pour construire tous les benchmarks et savoir où me mettre. Par rapport aux concurrents”.

Une température qu’Elodie Le Bail voudra capter plus vite car elle aime particulièrement le printemps, une saison marquée par les courses de héros. «Je suis toujours mesuré en termes d’objectifs, car je ne fais que revenir au plus haut niveau, mais les courses qui me conviennent le plus sont les classiques, qui demandent force et puissance. Mes préférées sont les courses belges, le Kreiz-Breiz féminin, le Grand Prix d’Isbergues, et ce serait formidable de faire quelque chose aux championnats de France. Le circuit est plus grand pour les grimpeurs, mais si je peux contribuer à la victoire d ‘une fille de l’ équipe, ce serait génial, car nous avons un groupe avec un très bon esprit », a déclaré le Bubryate.

  Cyclisme - Paris-Nice 2021 : le classement général

Dans cette jeune équipe, en partie bretonne, Élodie a fait sa marque, et est déjà en mesure de faire des comparaisons avec le cyclisme féminin qu’elle a subi il y a dix ans.

«Aujourd’hui, nous aidons plus de filles à résoudre la carrière et la pratique professionnelle du cyclisme: elles peuvent obtenir le statut de femme sportive de haut niveau, pour pratiquer des études sportives. Il s’agit des progrès du cyclisme féminin, qui n’ont rien à voir avec les progrès d’il y a dix ans. Il y a encore beaucoup à faire, mais notre sport est beaucoup plus structuré, plus médiatisé et les choses vont dans le bon sens ».

[mashshare]

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV