Rugby — Les Violets en patron

Les Bressans, pragmatiques et disciplinés, ont battu Dax (16-21) après une rencontre parfaitement maîtrisée.

Malgré la caméra, l’extérieur du stade historique Maurice Boyau était bordé de nombreux vêtements, colorés et bruyants au départ. Les Violettes, malgré une infirmerie bien garnie en première ligne (Drancourt, Harmse et Bordewie), sont pourtant les premiers en action avec un jeu d’actifs autour de Bornuat et Jullien, mettant en cause la défense des Landes. 20 mètres, en regardant les barres, Nelson a ouvert le score à la 5e minute (0-3). Répondit le Dacquois. Après un examen minutieux sur la ligne des 40 mètres, le ballon atterrit entre les mains de l’arrière Gatelier, qui frappe et sert le puissant ailier Delai. L’action reprend et la défense de Bresse est hors-jeu. Currutchet s’est qualifié à 15 mètres des barres (3-3).

Les hommes de Boulanger et Choveau s’occupent de leur sortie du terrain avec un jeu de coups de pied soigné. Sur une bougie de Dupont, ce dernier s’adresse à la pluie à 40 mètres de l’extrémité landaise. Le soutien des Dacquois, et non leur soutien, est sanctionné. Nelson convertit sa deuxième pénalité en 11 (3-6). Cinq minutes plus tard, Faitotoa est coupable d’une forte attaque contre Roth. Nelson ne demande pas de punir 40 yards (3-9). Rigoureuse, pragmatique et appliquée, la stratégie violette fonctionne à merveille, et comme les Dacquois sont particulièrement indisciplinés, la partition gonfle grâce à Nelson à la 23e minute (3-12). Les Violettes ne sont pas préoccupées par la célèbre cavalerie landaise, et imposent leur rythme à cette rencontre. Mais à l’initiative de Bresse sur le terrain Acquois, le ballon est perdu. Les hommes d’Isaac et de Mignardi entament un renouveau qui va frapper la cible. Le pilier Faitotoa passe son bras comme les trois quarts à Lilomaiava, qui répare et sert Dechavanne au bout du corner. Currutchet ne convertit pas, mais Dax récupère le score juste avant la pause (37e). A la mi-temps, l’USBPA reste à l’avant-garde (11-12).

Cela pourrait vous interrésser :   Coupe d'Europe de rugby: les Bleus sans sas de décompression

Une frayeur dans les derniers instants

Une frayeur dans les derniers instants

De retour des vestiaires, les Violets sont les premiers en action. Sur une touche prise par Roth, le ballon est dynamisé. Erasmus prend rapidement la défense, ce qui est à blâmer. A partir de 20 mètres, en regardant les barreaux, Viard reprend Nelson – relâché au repos et remplacé par Benjamin Doy de retour après une absence de 8 mois – et est efficace (11-15, 45). Cinq minutes plus tard, dans une mêlée, les Bressans jouent le petit côté. Santallier s’étend sur le pied, Dupont est repris près de la ligne, les avant sont dans le relais et se retrouvent dans la cible. En l’absence de preuve, l’arbitre a sanctionné Dacquois et a délivré un carton jaune à la deuxième ligne du Loiret. Fidèles à leur ligne de conduite, les Bressans prennent les points à Viard (11-18). Trois minutes plus tard, la Bresse en avant remet la coque autour d’un roulement à billes, puis une série de pick and go sous les barreaux dacquois. Ceci pourrez vous intéresser : Matt Giteau signe à Los Angeles - Fil Info - Rugby. Les Landais n’ont d’autre choix que de se tromper. Viard ajoute 3 points (11-21). En guise de symbole, le Toleafoa vaincu est immédiatement signalé par une attaque dangereuse sur Jullien, et retourne s’asseoir sur le banc (60). Mais plus que numéroté, Dax alimente une balle qui a été renvoyée au pied par Cailleaud, et entame une remontée qui se termine dans le but de Bressan, suite à un mouvement de grande envergure que le talonneur Lévi conclut en corner. L’international uruguayen rate la transformation, mais les locaux sont de retour sur les talons de l’USBPA (16-21, 67). Les Violets continuent de porter un test de Dacquois, qui croient en la victoire au moment de l’arrêt. Après une touche à 10 mètres de la ligne, l’attaquant landais propose une série de pick and go vers le bas des barres. C’est l’esprit de Benjamin Doy, qui gratte le précieux ballon après 15 minutes de jeu et 3 minutes d’attaque.

Cela pourrait vous interrésser :   Pas de changement chez les Bleus, nouvelle compétition pour les féminines…Les 5 infos de ce jeudi

Les Violettes s’imposent en tant que boss (16-21) et confortent un peu plus leur place sur la place des as de ce National. Peut-être que nous commençons même à voir des demi-finales à domicile!

US Dax Landes Rugby 16-21 USBPA (mi-temps: 11-12) Stade Maurice Boyau de Dax à huis clos

US Dax: 2 pénalités: Currutchet (9, 31) / 2 essais: Dechavanne (37) -Levi (67)

USBPA: 7 pénalités: Nelson (5e, 11e, 17e, 24e), Viard (45e, 50e, 56e)

Dax US: Jaune: Loiret (50e), Toleafoa (60e)

US Dax: Faitotoa, Auzqui (Lévi 47e), Stemmet, Bidau (Toleafoa 57e), Loiret, Aletti (Lomidze 68e), August (cap), Ferrer, Reteau, Curutchet (Berchesi 47e), Dechavanne (Renaud 68e), Pisano, Lilomaiava, Delai, Gatelier.

Entraîneurs: Jack Isaac et Arnaud Mignardi

USBPA: Kapanadze (Martin 41e), Jullien (Anga’Aelangi 68e), Arias (Kapanadze), Roth (Bochaton 68e), Veyret, Bornuat (Jean-Etienne 60e), Baradel, Benoit, Campeggia (Maiquer 68e), Nelson (Doy 41), Santalier, Viard, Cailleaud, Erasme (Sanlaville 62), Dupont (cap).

Entraîneurs: Yoann Boulanger et Thomas Choveau

TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV