Quantcast
Tennis: Paire rallume la flamme grâce au public madrilène

Tennis: Paire rallume la flamme grâce au public madrilène

Tennis: Paire rallume la flamme grâce au public madrilène

«Etre dans un environnement de Coupe Davis m’a réchauffé le cœur»: éteint par le tennis sous la pandémie, Benoît Paire (35e) est finalement revenu sur la victoire mardi, sa première en plus de deux mois, son deuxième de la saison, au premier tour de le Masters 1000 de Madrid.

Le Français s’est imposé 6-4, 7-5 aux dépens du Géorgien Nikoloz Basilashvili (31e), titré dimanche à Munich (Allemagne), et rencontrera le Grec Stefanos Tsitsipas (5e) au tour suivant. Ni plus ni moins que le joueur le plus constant de la première partie de saison.

Lui, qui traîne sa rate dans le circuit étroit depuis plusieurs mois en raison de problèmes de santé et souffre notamment de la porte fermée souvent mise en place depuis l’été dernier, il a pu cette fois compter sur une petite colonie française bienveillante, pour qu’il a rapidement rejoint les Cent spectateurs dans les gradins du modeste peloton n ° 4, qui ont donné de la voix, applaudi, donné des coups de pied et même sorti la corne de brume pour mettre du baume sur leurs cœurs. Du premier au dernier point. Même Pierre-Hugues Herbert, battu en trois bris d’égalité plus tôt dans la journée (par Davidovich Fokina), l’a accompagné d’un coin du terrain.

Pour Paire, cela a certainement fait une différence.

“Être dans un environnement de Coupe Davis me fait du bien, j’aime à nouveau le tennis, c’est pour ça que je joue, ça rend mon cœur heureux”, est-il heureux.

Jusque-là, Avignon, qui fêtera ses 32 ans samedi, avait perdu dix des onze matches disputés en 2021. Et même les sept plus récents. Sa seule victoire remonte à fin février lors du premier tour du tournoi de Cordoue (Argentine), face au Chilien Nicolas Jarry.

Cela pourrait vous interrésser :   Tennis - ATP/WTA: les positions restent stables

Pire encore, sa faute de ces derniers mois l’a conduit à être privé de l’équipe olympique par la Fédération française de tennis (FFT) il y a dix jours.

Dans ce contexte, Paire voit deux explications à son succès du jour.

Ses vacances exaltantes aux Maldives, où il n’a pas «exercé» ou «touché une raquette pendant dix jours».

«Je me sens bien dans ma tête ce qui me fait jouer du bon tennis» et «ne pas m’entraîner comme un ouvrier pendant dix heures», dit-il.

Et le fait de rejouer devant le public, même en petits groupes.

Evidemment, tout n’était pas parfait, loin de là. Le jeu était même particulièrement décousu.

Du côté de la paire, un service en dents de scie (14 as et neuf doubles fautes, dont deux dans le jeu où il a été utilisé pour le match à 5-3), des lieux parfois suspects, mais aussi des inspirations comme celles-ci qui versent des amortissements la plupart du temps le temps et, surtout, pas d’hystérie.

On tremblait inévitablement quand, servant à gagner le match, quatre fautes consécutives à grande vitesse offraient un blanc à son adversaire.

“Je voulais tellement bien le faire que cela m’a paralysé, dit-il. Mais le positif est que je suis resté concentré, positif, ce que je n’avais pas fait depuis longtemps.”

Cette victoire est en tout cas son bonheur, comme l’illustre son selfie partagé avec le public.

“C’est un renouveau, dit Paire. Une victoire qui fait vraiment beaucoup de bien.”

Voici le seul survivant français du premier tour.

Après avoir pris du recul avec le circuit pendant un mois et demi, Dominic Thiem a entamé sa reconstruction en beauté: il a expédié en 57 minutes (6-1, 6-3) l’Américain Marcos Girón (91e) au deuxième tour.

Cela pourrait vous interrésser :   Tennis : open des commerçants ce week-end

“C’était mon premier match depuis longtemps. Bien sûr, il y a beaucoup à améliorer, mes tirs doivent être plus profonds, je dois mieux bouger, mais c’est un très bon premier match”, estime le n ° 4 mondial.

Avant le tournoi de Madrid, le vainqueur de l’US Open 2020 et double finaliste à Roland-Garros (2018 et 2019) ne s’était pas présenté en compétition depuis mi-mars et avait avoué son malaise actuel.

Mardi a été fatal pour les jeunes Canadiens, tant Felix Auger-Aliassime, au premier tour, que Denis Shapovalov, au deuxième.

Chez les femmes, la vainqueur de Roland-Garros 2018 et ancienne n ° 1 mondiale Simona Halep a été évincée par la Belge Elise Mertens (16e) 4-6, 7-5, 7-5 en huitièmes de finale.

Sources :

TV en Direct

Regardez la télévison en Direct. Accédez au chaines TV

TF1 en Direct France 2 en Direct C8 en Direct M6 en Direct Arte en Direct
TV online TV online TV y directoTV y directo TV e diretoTV e direto TV e direttaTV e diretta live tvLive TV